Information à venir

L'individu, ce qui est divisible.

Information à venir
au
à
à
à
à
à
2016

L’homme a la capacité aujourd’hui d’altérer l’une de ses caractéristiques principales, son indivisibilité pour mieux se comprendre, pour mieux comprendre ses pairs. La technologie et la science lui donne cette possibilité. Le big data est un scalpel permettant d’analyser et de décomposer les individus en dividuel . «Le dividuel, c’est l’individuel divisé, l’individu fragmenté en plusieurs morceaux, mis en pièces. Ou plus exactement : le dividuel, c’est le produit de cette fragmentation, c’est-à-dire, si vous voulez, le morceau, la pièce ».

Michel Foucault qui voit dans toute société trois types de forces : les pouvoirs, les savoirs et les processus de subjectivation.

"C’est au troisième type qu’une organisation sociale par données, le big data, va s’attaquer pour être la plus efficace. " (Extrait adapter de l’oeuvre d’Alain Damasio : La zone du dehors. isbn 978.2.03.127996.2).

« En rencontrant l’informatique, les chiffres sont devenus des signaux numériques (listes, boutons, compteurs, recommandations, fils d’actualité, publicité personnalisée, trajet GPS, etc.) qui habillent toutes les interfaces que, d’un clic, nous ne cessons de caresser. Ils pénètrent si intimement notre vie quotidienne que nous percevons mal les longues chaînes qui conduisent des sympathiques écrans colorés aux grandes infrastructures statistiques que la révolution numérique installe dans les lointains serveurs de données. » (extrait de l’essai de Dominique Cardon : À quoi rêvent les algorithmes. isbn 2-84358-095-1)

L’œuvre de l’individu vous regarde, vous numérise et projette votre dividuel. Est-elle la seule?

No items found.
No items found.