AS WE ARE BLIND

Véronique Béland

No items found.
Avril 2019

As We Are Blind calcule et interprète en temps réel ces données physiologiques sous la forme d’une production musicale et photographique unique.

Le spectateur pose la main sur un capteur mesurant son activité électrodermale, une action permettant de dresser sa cartographie émotionnelle. Les valeurs recueillies, qui représentent des variations propres à chaque individu, sont d’abord converties sous la forme d’une image révélant son champ électromagnétique. Puis, ces données physiologiques sont analysées par un programme informatique capable, en suivant des règles de composition préétablies, de les transcoder en partition musicale. La musique ainsi générée est transmise en temps réel au piano mécanique se trouvant dans l’espace de l’installation. Le spectateur entend alors les notes et voit les touches du clavier s’enfoncer d’elles-mêmes, comme si un pianiste fantôme interprétait la mélodie correspondant à son état d’âme.

As We Are Blind vise à instaurer une relation intime et privilégiée entre l’individu et la technologie, de manière à lui faire prendre conscience de la qualité de sa propre présence dans l’œuvre. Ici, ce n’est pas la musique qui génère des émotions : c’est l’état émotionnel du spectateur qui est à l’origine du corpus musical.

Développement informatique et accompagnement technique : Guillaume Libersat

Composition musicale : Quentin Denimal

Recherche en informatique musicale : Algomus (P. Allegraud, M. Caron, M. Giraud, R. Groult, E. Leguy)

Conception capteur : Métalu.net (Antoine Rousseau, Jean-Marc Delannoy)

Mécanisation piano/coordination scénographie : FabLab des Usines (Cyril Chessé, Simon Macias)

Conception décor : Sophie Laroche

Ferronnerie : Strukenfer (Olivier Monteil)

Véronique Béland

Véronique Béland est une artiste Québécoise qui vit en France depuis 2010

Née au Québec (Canada), Véronique Béland vit en France depuis 2010, où elle a été diplômée du Studio national des arts contemporains le Fresnoy (Promotion Michael Snow, 2010-2012). Elle est également titulaire d’une maîtrise en arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal.

Sa pratique artistique, qui gravite entre les arts médiatiques et la littérature, s’intéresse à des phénomènes insaisissables à échelle humaine, dans une tentative constante d’ausculter ce qui semble vide pour en révéler le contenu. Par divers protocoles de traduction ou de transcodage, qui convoquent à la fois les mondes de l’art et de la science, ses oeuvres cherchent à faire contact entre le perceptible et l’imperceptible, d’où en jaillit une certaine forme de narration.

Depuis 2005, son travail a été présenté lors d’expositions individuelles et collectives au Canada, aux Etats-Unis et en Europe (France, Belgique, Allemagne, Pays-Bas, Lituanie, Espagne, Portugal). Elle a aussi été récipiendaire de nombreux prix d’excellence ainsi que de diverses subventions de recherche. Elle a également mené plusieurs résidences-missions et projets d’éducation artistique et culturelle en France comme à l’étranger.

En 2014, elle a publié avec Catherine Tremblay le livre de correspondances photographiques "Elles [collectionnent] des mondes" aux éditions du Renard. Elle est aussi l’auteure du recueil de poésie "Le vide de la distance n’est nulle part ailleurs" (2016) et du livre "Malgré les collines - égarements cartographiques dont vous êtes le héros" (2017), tous deux parus aux éditions sun|sun. ​​​​​​​

WebsiteFacebookInstagramTwitter
No items found.
No items found.